Nouveaux élus au CME

Vendredi 21 Décembre, ont eu lieu les élections dans les écoles élémentaires de Pavilly pour désigner les élèves de CM1 et CM2 qui se sont présentés, menant leur  campagne au sein des écoles afin de devenir les nouveaux élus du Conseil Municipal d’Enfants.

Ce Conseil Municipal d’enfants a été créé en 1998 pendant la mandature de
M. Jean-Claude BATEUX maire et sous l’égide de M. Pascal MARCHAL adjoint aux affaires scolaires.

A dix huit  heures en mairie, dix sept  élus de CM1 et douze de CM2 ont reçu leur écharpe tricolore ainsi qu’une mallette contenant des documents dont un agenda dans lequel figurent déjà les premières réunions.

C’est une excellente initiation à la vie citoyenne locale, à la démocratie et l’expérience montre à quel point  leur mission est pleinement investie.

Le groupe « Pavilly Demain »représenté, leur adresse ses félicitations et leur souhaite bonne chance pour ce mandat!

les nouveaux élus au CME

les nouveaux élus au CME

voeux

Meilleurs vœux pour 2013
Meilleurs vœux pour 2013

Au seuil de cette nouvelle année, le groupe Pavilly Demain vous adresse tous ses vœux  de bonheur, de prospérité, de santé et de solidarité.

Nous souhaitons  que l’année 2013 ouvre des perspectives positives pour l’emploi et voit le recul de la précarité, malgré un environnement morose !

Que cette nouvelle année soit porteuse de projets ambitieux, dynamiques et favorables à Pavilly !

Invitation?

C’est en lisant la presse que nous avons découvert que la dernière réunion du CME (conseil municipal d’enfants) s’est tenue le jeudi 4 octobre 2012.

Or, aucun conseiller municipal de notre groupe Pavilly Demain  n’a été invité à ce CME.

Jusqu’alors nous étions toujours invités et nous avons toujours assisté à ces Conseils!

Nous constatons qu’à plusieurs reprises, nous n’ avons pas reçu d’ invitations pour certaines manifestations  ou celles ci sont arrivées tardivement.

Notre présence gêne-t-elle ?

La volonté de la majorité de nous contraindre à élire un président , ce à quoi aucune réglementation nous oblige, en est-elle la raison?

Tribune de novembre 2012

Pas de discrimination dans l’attribution des Permis de construire à Pavilly

 

Lors de la séance du Conseil municipal du 21

Septembre, le Maire a présenté le projet de modification du Plan d’Occupation des Sols  concernant le lotissement « le Clos Bellevue » situé au lieu-dit La Tuilerie. Le but de cette modification était de permettre la construction de maisons à  toit-terrasse  ce qu’interdit l’article 11-4 de l’actuel POS.

A l’appui de cette demande, l’argumentation du Maire fut la suivante : des dossiers de permis de construire dans ce lotissement ont été refusés, bien que présentant, selon lui, une « grande qualité architecturale », car les projets comportaient un toit-terrasse.

Or l’opposition municipale fit remarquer qu’une   construction de ce type existait déjà dans ce lotissement. En outre, la notion de   « grande qualité architecturale » n’étant pas un label officiel, elle restait une appréciation subjective du service instructeur et du Maire en l’occurrence.

Pour sa défense, le Maire reconnut qu’un permis avait été attribué par erreur par un adjoint et qu’il en assumait la responsabilité. Il précisa ensuite qu’il souhaitait modifier les règles de construction afin de régulariser cette situation.

L’opposition prit acte de cet état de fait et apprécia la franchise du Maire. Mais vérification faite sur le terrain il s’avère qu’il y a une deuxième construction à toit plat qui est érigée sur le Clos Bellevue !

S’agit-il là encore d’une erreur ?

– Une question se pose alors : faut-il être en capacité de construire un logement jugé d’une « grande qualité architecturale » par le Maire, pour s’affranchir des prescriptions du POS et attendre la régularisation ultérieure ?

 

Une autre question nous préoccupe : qu’est qu’une maison qui ne serait pas de «  grande qualité architecturale » à Pavilly ?

Pour reprendre la formule chère à la majorité municipale : « les pavillais apprécieront »

Et nous ajouterons : s’il vous plaît un peu de sérieux dans le traitement des dossiers structurants pour la commune que sont les permis de construire!

Ces remarques étant faites, nous précisons que nous sommes pour une modernisation du POS à la condition qu’elle s’applique à l’ensemble des projets de construction sur le  sol pavillais.  Il ne faudrait pas qu’une discrimination liée à la dimension du terrain et à l’appréciation du Maire sur la qualité architecturale du dossier  en limite la révision aux seuls intérêts de quelques futurs propriétaires.

Vous êtes de en plus nombreux à consulter notre blog, rejoignez-nous sur « pavillydemain.fr »

 

« Le groupe Pavilly Demain  »

Fermeture de classe

Revenons à la fermeture de classe à l’école Jean Maillard; la Majorité municipale dénonce l’absence de changement de politique!Alors que l’annonce de mille postes supplémentaires à la rentrée 2012 et de recrutements pour celle de 2013 fait bondir la Droite! Drôle de jeu!

Solidarité pour Pétroplus!

Pétroplus :

Suite à l’annonce de la mise en liquidation judiciaire de la raffinerie Pétroplus de Petit-Couronne aujourd’hui, le groupe « Pavilly Demain » tient à exprimer sa solidarité et son entier soutien aux cinq familles pavillaises, ainsi qu’aux plus de 500 autres foyers, frappés par cette terrible nouvelle.

Bienvenue à Émile

Émile Onnient

Suite à la démission de notre collègue Pascal Marchal du conseil municipal de Pavilly,  Émile Onnient siège de nouveau au conseil.

En effet, il fut élu au conseil municipal pour la première fois en 1995, sur la liste conduite par Jean-Claude Bateux, par la suite, il fut maire adjoint chargé des sports de 1997 à 2001, puis, à la suite du changement de municipalité, il fut conseiller municipal d’opposition jusqu’en 2008.

Il est marié et père de deux enfants, il exerce la profession d’agent de maîtrise dans l’entreprise Tecumseh de Barentin et demeure quartier l’Atréaumont.

Il est également le président et le fondateur de l’association « Pavilly en fête ».

Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de notre équipe.

La santé de nos enfants

 

La santé de nos enfants 

 

Le Bio dans les cantines scolaires à Pavilly n’a pas encore fait son apparition !

Une circulaire du premier Ministre du 2 mai 2008 précisait qu’en 2012 20 % des produits alimentaires servis dans la restauration collective, cantines scolaires restaurants d’entreprise et administrative devaient être Bio.

Nombre de communes ont intégré cette notion et proposent des produits Bio au niveau de leur menu.

Il est indéniable que les produits Bio sont meilleurs pour la santé et plus particulièrement celle des enfants.

De même le fait de faire consommer des produits Bio correspond pleinement aux missions d’éducation que doit assurer l’école sur l’équilibre alimentaire et le bien manger.

Pour ce qui concerne le coût, les produits bio contenant beaucoup moins d’eau que les produits industriels, les portions peuvent être diminuées, tout en conservant un apport nutritionnel équivalent, ce qui réduit considérablement l’impact financier et limite fortement le gaspillage souvent constaté dans les cantines.

Le choix également des produits locaux favorise les filières courtes et permet de faire mieux fonctionner l’économie locale.

Par ailleurs le code des marchés publics a été adapté pour intégrer les producteurs locaux bio.

De plus  ces modes de culture et d’élevage permettent de conserver et de préserver pour nos enfants et les générations futures, un environnement  de qualité.

Il est dommage qu’à Pavilly la municipalité ne soit pas sensible à cette intégration de produits Bio.

Nous encourageons vivement le conseil municipal des enfants à se saisir de ce problème qui les concerne directement afin d’enclencher un processus intégrant les produits bio dans les menus des cantines scolaires. Ce dossier pourrait aussi être repris par la commission scolaire ce qui permettrait de remettre au goût du jour les commissions menus qui avaient existé.

 

Fermeture de classe

Comme nous l’avions précisé dans notre dernière tribune, le jour de la rentrée, un comptage a été effectué à l’école Jean Maillard et malheureusement la fermeture annoncée s’est concrétisée.

Nous déplorons cette situation qui va faire accroître le nombre d’élèves par classe, rendant ainsi la prise en charge des élèves en  difficulté scolaire beaucoup  plus complexe.

Bonne rentrée à tous !