le CMPP a déménagé à Barentin

Depuis  fin août, le CMPP (centre médico psychopédagogique ) a quitté les locaux derrière l’école Jean Maillard pour fusionner avec celui de Barentin. Il est désormais situé derrière la maison citoyenne rue Emile Zola à Barentin.

Ce centre qui accueille des enfants et adolescents présentant des difficultés  met à disposition des familles, des professionnels qui les accueillent, les écoutent, les  accompagnent, pédopsychiatres, orthophonistes, psychothérapeutes, psychologues, psychomotricienne. La proximité de ce service est indispensable pour que soit assurée une continuité, et une accessibilité pour tous.

C’est encore un service qui quitte Pavilly!

 

Non au projet de lotissement de la rue des 2 gares tel qu’il est conçu

Le 25 juin 2018 s’est tenu le conseil municipal, conseil marqué par de nombreuses absences.

Le point de l’ordre du jour qui nous préoccupait est le point n°2 où il s’agissait de valider la décision de vendre le terrain situé entre la rue des 2 gares, le cimetière et la rue Joseph Bénard.

Ce conseil fait suite à 2 réunions de la commission d’urbanisme (octobre 2017 et mai 2018). On peut résumer la procédure d’adoption; puisque adoption il y a eu ainsi:

octobre 2017 : En commission urbanisme 2 projets sont présentés par leurs promoteurs :  Le projet 1 reçoit un avis favorable de la commission. Le projet 2 est jugé inapproprié

Janvier 2018 : Le promoteur du projet 1 s’est désisté fin 2017  Le promoteur du projet 2 au cours d’une rencontre fortuite avec le maire renouvelle ses offres de services..

mai 2018 : la commission d’urbanisme examine la nouvelle mouture du projet 2 : projet présentant uniquement 2 modifications

  • L’offre d’achat passe de 450 000 € à 480 000 €
  • Un des 3 immeubles est repositionné

Les motifs d’exclusion retenus en 2017 sont intacts mais la commission n’y trouve rien à redire car cette vente est génératrice de recettes à percevoir  en 3 fois et en taxes d’habitation et foncières.

25 juin 2018 : en Conseil municipal. le projet est adopté à la majorité moins 4 voix , les nôtres.

 Pourquoi avoir dit non ?

En Octobre 2017, la commission d’urbanisme examinait deux projets pour l’aménagement du terrain situé sous le cimetière. Deux projets, semblables dans leur organisation mais différents dans leur philosophie, nous étaient présentés.

En effet l’un d’eux, présenté par le groupe Bertin, prévoyait trois tranches en accession à la propriété totale. L’autre mixait de l’accession à la propriété, des terrains à bâtir, de l’accession sociale et du logement social pour les personnes dépassant les plafonds réglementaires de 20%. A l’issue de l’heure trente de présentation la quasi unanimité de la commission rejoignait notre point de vue : le second projet correspondait le mieux aux besoins de notre commune.

L’étape suivante devait donc être la proposition d’acquisition de ce terrain. L’équipe de Maîtrise d’Œuvre du deuxième projet aurait souhaité que la ville prenne en charge tout ou partie de l’aménagement des travaux d’assainissement ce qui l’a complètement éliminé. L’horizon se dégageait donc pour le groupe Bertin, promoteur privé, qui reprenait contact avec le maire à la cérémonie des vœux de Sainte Austreberthe.

Les finances de la ville n’étant pas florissantes, la vente de ce terrain est une rentrée d’argent qui améliorera la situation financière. Toutefois pourquoi ne pas relancer une consultation totale avec une feuille de route définie par la commune permettant à des promoteurs régionaux ou même nationaux de se positionner. Pourquoi retenir un projet que personne ne souhaitait en Octobre 2017. C’est le sens de notre vote contre en cette fin juin.

En effet, il ne correspond pas à la mixité sociale proposé sur le premier projet. Il ne propose que de l’accession à la propriété mais pas à l’image de l ‘Atréaumont puisqu’il n’y aura qu’une vingtaine de pavillons en accession et 78 logements en collectif. Une étude de marché a –t-elle été effectuée par la commune ? Un grand nombre de Pavillais ne sont-ils pas en attente de logements en centre ville ? A quel prix seront proposés ces logements quand on sait que les travaux d’aménagement des réseaux et voiries coûteront au moins 600 000€ et que le promoteur les intégrera dans son prix de vente. Un ascenseur reliant la rue Joseph Bénard à ce nouveau quartier viendra alourdir les charges de copropriété.

Pourquoi nous répondre, maintenant, que Pavilly compte trop de logements sociaux quand nous proposons de la mixité sociale. Rien à voir ! Le logement social est un élément de la mixité sociale mais pas seulement ! D’ailleurs c’est cette même mixité sociale qui avait permis au 1er projet retenu en 2017 de l’emporter. Incompréhensible ! Beaucoup de communes de notre secteur possèdent un taux de logements sociaux au moins équivalent au nôtre avec une santé financière beaucoup plus reluisante. Faire rentrer des recettes dans le but d’assurer une santé financière plus confortable au dépend d’un projet structurant pour la commune n’assurera pas l’avenir de notre commune. C’est une gestion à court terme.

Enfin ce projet, mais reconnaissons que le problème aurait été identique quel que soit le type de projet, va générer des problèmes de circulation rue de la gare avec la sortie du nouveau quartier de 98 logements sur cette rue déjà très fréquentée. Un nouveau stop dans la descente 150 m avant le feu tricolore et un stop dans la montée 150 m après le carrefour de la libération ne résoudront pas les problèmes à venir.

 

Spectacle de fin d’année

La jeunesse à Pavilly

Cette fin d’année scolaire a été l’occasion d’informations ou de manifestations qui ont mis en avant le dynamisme de l’équipe du secteur « animation jeunesse ». En effet en fin de semaine dernière nous apprenions que le centre de loisirs de Pavilly avait fait le plein un mois avant son ouverture. Les 120 places disponibles étaient pourvues générant quelques mécontentements pour ceux qui s’y étaient pris trop tard et se retrouvant sur la liste d’attente. Le 28 juin le conseil municipal d‘enfants était renouvelé et les 29 nouveaux petits conseillers recevait leur écharpe lors d’une cérémonie organisée en Mairie par les animateurs en charge de ce conseil. Félicitations et bon courage à eux. Nous les invitons à venir assister aux débats des conseillers adultes et nous ne manquerons pas de les inviter lors des prochaines cessions.

Enfin félicitations à toutes les équipes pédagogiques et aux parents d’élèves pour l’organisation des kermesses de fin d’année auxquelles nous avons assisté.

Motion SNCF (suite)

Le 19 Mars 2018, le conseil municipal adoptait à l’unanimité une motion pour demander à la SNCF et à la région de revoir sa position concernant la suppression des contrôleurs dans les TER de la ligne Yvetot-Rouen mettant en avant une politique de déshumanisation des trains mais aussi destructrice d’emploi.

Le prochain conseil municipal du 25 Juin pourrait enrichir cette motion en dénonçant la suppression définitive par la SNCF de l’emploi à mi temps de la gare de Barentin qui assurait la distribution des billets, mais aussi et surtout, était en capacité de renseigner le public. Défendre la modernisation de la ligne, évidemment oui mais préserver les emplois est tout aussi important pour notre territoire!

Spectacle de danse

Danse Modern’ Pavilly

Dimanche 10 Juin se déroulait le gala de danse de cette association au théâtre des Vikings à Yvetot.

Cette année encore la salle était tout juste suffisante pour accueillir le nombreux public venu applaudir les 35 danses présentées.

Ce gala est toujours un succès populaire qui vient clôturer l’année des adhérents.

Félicitations à tous, bénévoles et adhérents, pour la qualité du spectacle présenté!

compteur Linky

Il y a quelques mois nous avions émis des réserves sur le remplacement dans chaque foyer français du compteur électrique par un nouveau compteur dit Linky.

Nous proposions que notre commune rejoigne les nombreuses communes qui s’opposent à la mise en œuvre de ce projet sur leur territoire.

Afin que chacun puisse se faire sa propre idée sur ce sujet ou tout simplement s’informer, nous vous invitons à regarder le Jeudi 14 Juin 2018, l’émission Envoyé Spéciale d’Elise Lucet sur France 2 à 21h00 qui abordera cette thématique

Ramassage des poubelles et déchets verts?

Depuis janvier 2018, le ramassage des ordures ménagères est assuré par la communauté de communes Caux Austreberthe.

Nombre de pavillais nous font part de leurs désagréments, horaires, ramassage non faits, conteneurs laissés n’importe où, tombés au sol…

Quant aux déchets verts, la comcom met à disposition un plan sur son site, mais pour le centre ville rien  n’est précisé, il faut contacter par téléphone et espérer avoir une réponse!!

Les horaires de passage semblent aléatoires.

Décès de Mr Guesdon

Mr Bernard Guesdon pharmacien, a été  maire de pavilly de 1960 à 1995 et est décédé à l’âge de 91 ans mercredi.

Il s’est, par ailleurs, intéressé à l’histoire locale et a écrit un recueil de notes historiques en 2006, sur les châteaux et châtelains de sainte Austreberthe.

Il avait rejoint sa Bretagne natale depuis quelques années et sera inhumé lundi à Dinard.

Le groupe Pavilly Demain adresse  toutes ses condoléances à sa famille.

 

 

 

Les brèves de conseil

 

Approbation des comptes administratifs :

Le conseil municipal du 6 Avril 2018 débutait par l’approbation des comptes administratifs du budget principal et de celui du transport pour lesquels nous nous sommes abstenus en cohérence avec nos abstentions lors du vote de ces mêmes budgets en 2017.

Revalorisation des tarifs communaux :

Les délibérations suivantes étaient consacrées à la revalorisation des tarifs des services, des immeubles et des crédits scolaires. Nous avons approuvés la revalorisation des tarifs, pour la plupart de 1%. Lors du vote des crédits scolaires, nous avons accepté la dotation pour les fournitures scolaires de 44.80€ à chaque élève pavillais fréquentant l’école privée comme pour les élèves de l’école publique. En effet suite à notre remarque de l’année dernière, la municipalité s’est engagée à ce que cette dotation ne soit versée qu’aux seuls élèves pavillais ce qui ne semblait pas être le cas précédemment (la dotation pavillaise était mise dans les comptes communs de l’école et bénéficiaient ainsi à tous les élèves hors commune). Toutefois nous nous sommes opposés au versement du crédit accordé de 315.20€ pour les élèves fréquentant les classes maternelles de l’école privée. En effet, le versement de ce forfait n’est absolument pas obligatoire pour les élèves fréquentant le cycle pré-élémentaire.

Fixation des taux d’imposition :

Le point suivant était consacré à la fixation des taux d’imposition. La présentation des finances communales par le premier adjoint démontrait, s’il en était encore besoin, la pauvreté de Pavilly dont les seules ressources sont les dotations et l’impôt. De plus cette année du fait de la disparition imposée par l’état du syndicat du collège, la commune doit supporter 82 000€ de dépenses supplémentaires correspondant au remboursement d’emprunts consacrés à la réalisation de la voirie du collège et son éclairage. Nous avons fait une proposition qui aurait pu éviter l’augmentation des taux, à savoir qu’en 2017 était prévue une dépense pour le service d’enlèvement des ordures ménagères qui n’a pas été réalisée puisque la CCCA a pris en charge cette dépense. Cette somme de 128 000€ figure donc dans l’excédent constaté pour 2017 et reportée sur le budget 2018 : à notre avis elle aurait pu être dédiée à la compensation des 82 000 € que la commune doit supporter dorénavant. Nous reviendrons, par ailleurs, sur un argumentaire plus détaillé sur ce point. On pourrait reparler du choix discutable à l’époque de l’implantation du collège. Il faut se rappeler que ce choix de terrain a aussi généré une charge supplémentaire pour la commune à savoir le transport scolaire. Là n’était pas le débat.   La majorité n’a pas voulu entendre cette proposition, s’en tenant aux faibles marges de manœuvres des finances communales et ne souhaitant pas hypothéquer l’avenir de notre commune. C’est une autre orientation que nous avons considérée comme recevable puisque cette hausse des taux communaux n’entraînera pas d’augmentation d’impôt pour les Pavillais  dans les colonnes « commune » et « syndicat ». Ce qui sera payé dans une colonne ne le sera plus dans l’autre. Néanmoins cette orientation ne fait que confirmer notre opposition à la réalisation d’un terrain synthétique de 700 000€. En effet la situation financière de la commune qui nous est présentée prouve que la réalisation d’un tel équipement n’était pas prioritaire et aurait pu se faire après la rentrée de recettes exceptionnelles telles que la vente de terrains

Les subventions  des associations :

Les points suivants, subventions aux associations et mise en place d’une convention avec l’Olympique Pavillais, association bénéficiant d’une subvention supérieure à 20 000€, ont été approuvés à l’unanimité.

Le vote du budget 2018 :

Nous avons approuvé le budget dans lequel les marges de manœuvres restreintes n’offrent que peu de scénario optimiste. Il est regrettable que la vente du terrain du collège Val St Denis ne puisse être formalisée cette année. Elle aurait pu générer une recette supplémentaire permettant de compenser les 82 000€ du syndicat du collège mais aussi permettre un investissement plus conséquent en 2018. Cette recette, espérons le, viendra agrémenter le budget 2019, budget important pour une année préélectorale.

Une subvention surprise :

A noter que ce budget nous a été présenté avec une recette supplémentaire de 50 000€, provenant de dotations versée aux communes dites pauvres c’est-à-dire au faible potentiel fiscal. Là encore, la municipalité n’a pas pris l’option de faire bénéficier les Pavillais d’une stabilité des taux préférant garder cette recette pour des dépenses imprévues.

Les subventions pour travaux :

Enfin ont été votées à l’unanimité les demandes de subventions destinées à financer les travaux d’accessibilité de la Viardière, de la Maison Pour Tous et de la salle Balavoine ainsi que la réfection des enduits de façade  de la Dame Blanche.