Droit d’expression

Droit d’expression

Expression écourtée lors des questions diverses du Conseil Municipal. Après avoir exposé notre proposition de Panneau Pocket (voir publication du 30 avril 2021), nous avons voulu revenir sur les problèmes de communication, de transmission d’informations et d’expression.
Nous avions déjà discuté de ces points avec M. le Maire en décembre 2020.

Au bout de 2 minutes, M. le Maire nous a interrompues au motif que nos explications étaient trop longues et que nous devions aller à l’essentiel, c’est à dire uniquement poser des questions.

Or, la phase de questions diverses d’un Conseil Municipal permet d’aborder les « sujets divers ». Cette phase ne peut se cantonner au fait de simplement poser des questions. C’est le cas par exemple lors d’assemblées générales d’associations ou à l’Assemblée Nationale, où les orateurs expriment leur point de vue avant de poser leurs questions.

Nous nous questionnons donc: à quel moment et dans quel cadre nous est-il permis de proposer des sujets non couverts par les commissions de la Mairie, si ce n’est lors de la phase de questions diverses du Conseil Municipal?

Dans notre prochaine publication, nous évoquerons les points que nous souhaitions aborder lors de cette phase de questions diverses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.