Éditorial de Patrick Douillet

Madame, Monsieur,

Le 23 Mars prochain, nous devons procéder au renouvellement du Conseil patrickMunicipal de notre commune et à la désignation des conseillers communautaires. Cet acte démocratique va nous permettre de désigner les femmes et les hommes qui vont assurer la gestion de notre commune pour les six prochaines années.

Issus d’horizons politiques différents, les 14 femmes et 14 hommes qui m’accompagnent souhaitent mettre leurs compétences et leurs convictions au service des Pavillaises et des Pavillais. Notre liste « Pavilly Demain : une nouvelle dynamique pour l’avenir » est le parfait reflet de notre commune. Des jeunes et des moins jeunes la composent, pour la plupart déjà très actifs dans la vie communale au sein des associations Pavillaises. La liste que j’ai l’honneur de mener n’est pas la liste d’un parti politique. Elle est un rassemblement citoyen animé par les valeurs républicaines que sont l’égalité des chances, la justice sociale, le mieux vivre ensemble.

Pour vouloir assumer la gestion d’une commune telle que Pavilly, il faut avoir la passion de sa commune, mais aussi, et c’est primordial, la passion des habitants qui la composent. Mon objectif est de donner à toutes et à tous les moyens de vivre dans les meilleures conditions au quotidien. Nous devons tous trouver notre place au sein de notre commune quelque soit notre âge. La communauté de communes doit répondre aux attentes du plus grand nombre et ce, dans l’intérêt de tous.

Le projet, pour construire le Pavilly de Demain, a été élaboré avec l’ensemble de mon équipe et en consultant toutes les forces vives de Pavilly. Durant ces six années, nous avons été présents sur le terrain, toujours à votre écoute. Depuis la mi-novembre, nous vous avons donné la parole par le biais de notre questionnaire qui a connu un franc succès.

Aussi je vous laisse prendre connaissance de notre projet. Après une lecture attentive de celui-ci, vous aurez tous les éléments qui vous permettront le 23 mars prochain, de faire le choix du dynamisme, du renouveau, du sérieux et de la rigueur.

Je vous assure que je serai, si vous aviez l’honneur de me confier cette mission, un Maire pleinement engagé pour la durée totale du mandat, soit les six prochaines années. Vous pouvez me faire confiance.

Je compte sur vous.

Le 23 mars, construisons ensemble le Pavilly de Demain.

Seniors

Créer un deuxième repas des anciens au Printemps.

Favoriser le maintien à domicile par l’accès au dispositif de téléassistance (type Présence Verte).

Proposer un service de portage de repas à domicile et de courses.

Renforcer l’initiation aux nouvelles technologies et à l’utilisation d’internet.

Promouvoir des rencontres intergénérationnelles tel « le café des âges » (rencontre des plus jeunes aux plus âgés)…seniors

Participation active, avec les bénévoles, des élus au repas des anciens, ainsi qu’à la distribution des colis de fin d’année.

Notre lecture du bilan de Claude Lemesle

Notre lecture du bilan 2008 – 2014 de Claude LEMESLE et son équipe :

Dans une campagne électorale, l’équipe sortante a un avantage sur ses adversaires : elle peut faire état d’un bilan. Vous avez donc trouvé dans votre boîte aux lettres, un document de 6 pages présentant le bilan de l’équipe municipale élue en 2008. Beau document ! Mais intéressons-nous au contenu que nous contestons en partie.

Des réalisations qui ne sont pas de la compétence du maire

  • Création du nouveau lotissement privé de 43 parcelles.
  • Construction de 12 logements rue Adolphe Lasne.
  • Construction de la gendarmerie qui est de la compétence du département.
  • Réaménagement des parkings des tours Lamartine et Victor Hugo.

Un bilan qui « gonfle » les réalisations que l’on constate sur le terrain.

Réaménagement des rues Pavillons et Marie Duval, oui, mais les autres rues énumérées (Mésanges, Pinsons, Chardonnerets, Rouge Grange, Frères Martin, Paul Painlevé) n’ont juste été traitées que sur la partie trottoir.

Le transport vers le collège a été réalisé, c’est vrai. Mais que de temps perdu ! Devant la pugnacité des parents et notre mobilisation, en particulier lors du vote du budget 2013, l’équipe majoritaire a enfin décidé de mettre en place ce transport en septembre 2013. Un dossier sensible en période électorale a eu raison de la position dogmatique de la majorité municipale pour le bien des élèves et des parents. 15 mois de perdu ! Merci qui ?

Le bilan fait état de nouveaux emplois créés à Pavilly sur la zone artisanale. Or, il ne s’agit que de transfert d’emploi. Combien de Pavillais êtes-vous à avoir bénéficié d’un nouvel emploi sur cette zone ?

Des actions mises en place avant 2008 et qui ont été maintenues depuis.

De nombreuses actions sont reprises dans le bilan 2008-2014. Or ce sont des initiatives qui ont été prises antérieurement (participation de la commune aux classes de neige et de découverte, remise de dictionnaires, organisation du téléthon avec les associations pavillaises…).

Des actions à peine débutées ou à l’état de projet qui ne sont pas à porter au bilan.

  • Révision du Plan d’Occupation des Sols en PLU.
  • Aménagement de sécurité Rue Ingres : la commission de travaux n’a même pas travaillé le dossier. Riverains de cette rue, demandez si la réfection des trottoirs et de la voirie est prévue car elle en a besoin !

Attardons-nous plus précisément sur la fiscalité et la promesse faite de supprimer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères sur 3 ans à partir de 2008. Non seulement cette taxe n’a pas été supprimée, mais elle n’a pas non plus diminué. A vous de juger !

Autre exemple d’une gestion contestable : la construction du collège sur la réserve foncière mise à disposition par la ville, a engendré des surcoûts liés aux travaux de terrassement. Pavilly, mais aussi les autres communes du syndicat du collège, ont eu à supporter de grosses dépenses pour la voirie d’accès. Ces surcoûts auraient pu être évités si l’implantation proposée initialement n’avait pas été modifiée.

Comparons maintenant le bilan 2014 au programme 2008 sur lequel la liste Pavilly Énergie a été élue avec ce qui a été réalisé.

Que sont devenues les promesses de 2008 ?

  • Construction d’une nouvelle structure en dur pour les 12/18 ans en remplacement du Rado.
  • Ravalement de la façade de l’école Jean-Maillard.
  • Institution d’une visite des quartiers par les élus.
  • Construction d’une seconde résidence pour personnes âgées.
  • Utilisation de la Halle aux grains pour les séances de « Ciné-séniors ».
  • Acquisition de nouvelles réserves foncières.
  • Réutilisation des locaux du collège Val St Denis.
  • Réalisation d’un terrain de foot synthétique.
  • Couverture du boulodrome rue Vadet.
  • Développement de l’aide aux emplois aidés dans les associations sportives.
  • Création d’une commission pour l’attribution d’une aide à la sauvegarde du patrimoine.
  • Construction de deux nouveaux courts de tennis.
  • Démarche HQE dans les constructions.
  • Bornes enterrées pour héberger les récupérateurs de verres.
  • Renouvellement du parc automobile par des véhicules moins polluants.
  • Construction d’un marché couvert et pose (ou repose) d’une horloge place d’Esneval.
  • Aménagement paysagé et de sécurité rue de Freckenhorst.
  • Redéfinition de la rue Aristide Briand.
  • Création d’un nouveau parking près du cimetière.
  • Création d’un stationnement latéral rue de la Gare.
  • Création d’une chambre funéraire intercommunautaire.

Notons enfin que l’édito qui introduit ce bilan insiste sur le gel des dotations de l’État et de la disparition de subventions départementales. Il nous semble que le département a largement investi dans la commune lors de cette mandature avec la construction d’un collège, d’un gymnase attenant, avec la restructuration du Centre Médico-Social et avec la construction d’une gendarmerie.

Un dernier point qu’il nous semble important de souligner dans le cadre de ce bilan est le départ de Pavilly de nombreux services publics de proximité, sans que ceux-ci n’aient été défendus ardemment comme a pu l’être dernièrement la perte du chef lieu de canton. Plus de permanence de la perception, plus de permanence de la CPAM, pas de passeport à Pavilly, mais à Barentin… Bientôt départ de la DDTM (ex-DDE).

Un peu d’indulgence pour poursuivre

Une équipe peut ne pas être allée au bout de son programme pour de multiples raisons. Dans ce cas, elle s’en explique, dans les publications municipales par exemple, lors des derniers vœux de la mandature pourquoi pas ? Cette attitude honorerait ceux à qui des Pavillais ont fait confiance en 2008.

Aspirant à plus de transparence, notre souci de l’intérêt général nous a conduit à vous donner ces informations importantes. Une gestion rigoureuse et responsable doit permettre le développement de notre commune et ce, dans l’intérêt de tous et pour tous, tout en s’adaptant à la réalité financière de celle ci. Il ne s’agit pas de promettre ce que nous ne serions pas en capacité de tenir. C’est pourquoi notre programme sera responsable et l’évaluation de sa mise en œuvre vous sera présentée annuellement.

L’emploi, une préoccupation de tous les instants

Il faut saluer l’agence  Triangle Intérim qui est à l’initiative de la tournée du bus pour l’emploi. En effet les pavillais ont eu le plaisir de l’accueillir le 5 Février dernier. Cette initiative est à soutenir et à saluer. Elle a permis à une vingtaine de personnes de déposer leur CV.

Le chômage de masse touche Pavilly. Au mois de décembre 2013, 518 pavillais étaient privés d’emploi (+ 50% depuis 2008). Tout doit être mis en œuvre pour lutter contre ce fléau et toutes les actions, comme celle-ci, doivent être encouragées.

 

 

Les nouvelles du Questionnaire

Au cours du dernier trimestre 2013, nous avons diffusé dans chaque foyer pavillais, un questionnaire destiné à recenser votre avis sur différents thèmes qui animent la vie communale.

Nous avons débuté, avant les fêtes de fin d’année, une campagne de ramassage en porte à porte. Le succès de cette démarche nous invite à poursuivre notre action auprès des Pavillaises et des Pavillais que nous n’avons pu encore rencontrer.

A ce jour notre taux de retour est proche des 20%, à comparer avec les chiffres d’autres communes qui dépassent rarement les 10%. il nous reste encore 1/4 des foyers à visiter.

Quand nous avons pris la décision de réaliser ce questionnaire, nous n’imaginions pas avoir un tel retour. Cela nous prouve que notre démarche, innovante à l’échelle de la commune, vous intéresse, quoi qu’en disent certains. Vous appréciez que l’on vous demande votre avis. Vous n’avez pas tant l’occasion de le donner ou de rencontrer vos  élus pour le faire, nous dit-on.

Prochainement nous vous communiquerons les premiers résultats, mais déjà émergent les demandes, les besoins, les manques que vous avez exprimés.

Il est encore temps de nous faire part de votre avis en remplissant le document en ligne sur notre site « pavilly demain.fr »

 

Flyer de présentation

Voici, le texte d’un flyer en cours de distribution dans la commune :

Mon expérience d’élu

En mai 1981, je votai pour la première fois aux élections présidentielles dont l’issue fut la victoire historique de François Mitterrand.

Mon engagement me valut d’être sollicité pour intégrer la liste des forces de gauche de ma commune d’origine, Mers les Bains (ville sœur du Tréport et de Eu). Malgré mon jeune âge (20 ans), le Maire me nomma en toute confiance au poste de Maire Adjoint en charge de l’urbanisme, de l’environnement et du tourisme. J’ai siégé au conseil municipal de Mers jusqu’en 1992, année de mon arrivée à Pavilly pour des raisons professionnelles. Dès mon arrivée à Pavilly, je me suis investi dans la vie de la commune. En 2001, j’étais présent sur la liste conduite par Jean-Claude Bateux, puis élu sur la liste conduite par Pascal Marchal en 2008. Je termine à Pavilly mon troisième mandat d’élu municipal.

Un engagement et une expérience de terrain

Mon activité professionnelle me permet de côtoyer régulièrement les Pavillaises et les Pavillais, de les accompagner et de répondre aux demandes de femmes et d’hommes quotidiennement dans le domaine du social, de l’urbanisme, des travaux et de l’habitat, de travailler en partenariat avec tous les élus locaux. Le management d’équipe, la gestion financière et le traitement de dossiers animent mes activités au quotidien.

Enfin par mes différentes expériences militantes tant au niveau syndical qu’associatif j’ai acquis une expérience, des compétences et une capacité d’écoute nécessaire au développement et au renouveau de Pavilly.

Quel Pavilly Demain ?

Pavilly doit se développer, Pavilly doit évoluer. Notre ambition est de construire le Pavilly de 2020 tout en assurant votre quotidien. Notre projet ne doit laisser personne au bord du chemin. Il faut construire l’avenir de notre jeunesse de la petite enfance à l’adolescence, assurer le bien vivre de tous, accompagner nos aînés. Nous nous devons d’assurer le maintien des services publics, de développer des services à la personne. Une gestion différente intégrant entre autre la maîtrise des énergies, le développement durable permettront de réaliser des économies qui seront utilisées pour mener une politique d’investissement plus forte et surtout mieux répartie sur la mandature et le territoire. Nos actions doivent concerner les Pavillais de tous les quartiers et de tous les hameaux. La solidarité devra être notre fil conducteur pour que chacun trouve sa place dans sa commune. Bien entendu, la pression fiscale devra être maîtrisée sans augmentation d’impôts. La liste que je conduis est composée de femmes et d’hommes de tous horizons, de toutes compétences. Elle permettra de mettre en œuvre une vraie dynamique pour bâtir et appliquer le projet du Pavilly de Demain.

Patrick Douillet

La dernière réunion du Conseil municipal de l’année

Le 16 décembre se tenait le dernier Conseil de l’année 2013. Conseil, de fin d’année civile, plutôt calme, éminemment technique puisque les points à l’ordre du jour concernaient des mesures de régularisation comptable, la poursuite du transport scolaire vers le collège, des autorisations réglementaires à donner au Maire, des validations de la gestion courante d’une commune qui ne demandaient pas de discussion, d’autant qu’elles avaient eu lieu dans les commissions où nous siégeons assidûment. Aucun de ces points ne méritaient d’abstention ou de vote contre : ce qui aurait, de notre part, correspondu à une attitude polémique outrancière et stérile. Nous sommes là encore dans la droite ligne de ce que nous avons toujours énoncer : être une opposition constructive.

Un point, toutefois, requiert dès à présent notre vigilance : l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) annoncée par le Maire qui sollicitait l’autorisation de consulter un Cabinet conseil.  Ce PLU qui remplacera à terme le Plan d’Occupation des Sols (POS)  doit tenir compte du récent déclassement de certaines zones déclarées inondables suite aux intempéries de sinistre mémoire. La politique d’urbanisation de la ville et les choix en matière d’équipements sont, eux, des sujets qui risquent de susciter des débats voire des oppositions , utiles celles-là.

 

Pour voter en 2014, pensez à vous inscrire avant le 31 décembre 2013

Pour pouvoir voter en 2014, les citoyens français et de l’Union européenne doivent être inscrits sur les listes électorales. La date limite d’inscription est fixée au 31 décembre 2013 à minuit.

Inscriptions-sur-les-listes-electorales_catcher

L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l’inscription sur les listes fait l’objet d’une démarche volontaire (à effectuer au plus tôt).

L’inscription sur les listes électorales est possible selon ces modalités :

  • soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées (formulaire d’inscription, pièce d’identité et justificatif de domicile),
  • soit par courrier en envoyant à la mairie le formulaire d’inscription, une photocopie d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.