Une promesse vite oubliée, campagne électorale oblige

Lors du Conseil Municipal du 24 Juin après une intervention maladroite (ou bien à droite!) d’un conseiller municipal, nous avons exprimé notre refus de polémiquer après le vote favorable à la mise en place du transport scolaire vers le collège. Monsieur le Maire a souligné que la règle des trois kilomètres aurait pu souffrir d’exception (c’était donc reconnaître la règle!) et également souhaité que la polémique cesse.

Aujourd’hui alors que le transport fonctionne et apparaît être un succès, le maire adjoint aux affaires scolaires réactive la polémique. Peut être n’a-t-il pas compris ou était il trop dissipé. Il relance le sujet sur la responsabilité du Département. N’est ce pas faire de la politique que d’attaquer sans cesse une instance départementale dont il ne partage pas les idées et qui n’est pas concerné par le sujet. De plus il voudrait faire croire que nous revendiquons cette initiative alors que ce n’est absolument pas le cas. Ce que nous pensons c’est que devant la mobilisation très forte des parents et notre positionnement lors du vote du budget 2013 ne prévoyant pas de financement pour le transport scolaire, la majorité municipale a considéré que ce sujet deviendrait un enjeu électoral pour 2014. C’est pourquoi elle reprend ce transport à son compte en faisant croire qu’elle l’a toujours souhaité. D’ailleurs l’annonce est déjà faite que l’expérimentation sera reconduite jusqu’à la fin de l’année scolaire 2014. Cela nous vous l’avions annoncé.

Enfin M. le maire adjoint aux affaires scolaires, qu’en est-il de votre co-voiturage mis en place par les parents qui ne nécessitait pas la mise en place d’un transport collectif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *