Pavilly victime de la sécheresse

 

 

Il y a quelques semaines, le Préfecture de Seine Maritime prenait un arrêté pour interdire l’arrosage , le lavage des voitures….. afin de préserver nos ressources en eau. Cet arrêté a eu un impact immédiat quant à l’image de la commune. C’est en effet le fleurissement qui a été la première victime. Des plantations faites ont même été arrachées comme au carrefour de la Libération. Cette situation n’est pas constatée qu’à Pavilly et gageons que le jury qui attribue le label « ville fleurie » aux communes sera indulgent cette année. Malheureusement, les météorologues prévoient que cette situation de sécheresse se reproduira dans les années qui viennent.

Aussi il est temps de penser à des solutions alternatives. Et les centaines, voire milliers, de m2 de toiture des bâtiments communaux sont, sans aucun doute, la solution. En effet, mettre en place des systèmes de récupération d’eaux de pluie (d’automne et d’hiver) permettrait de constituer des réserves d’eaux, assurant ainsi la politique de fleurissement communal. Ce que ne manque pas de faire  de plus en plus les habitants individuellement!Cela peut  certainement être fait par une collectivité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *