Notre lecture du bilan de Claude Lemesle

Notre lecture du bilan 2008 – 2014 de Claude LEMESLE et son équipe :

Dans une campagne électorale, l’équipe sortante a un avantage sur ses adversaires : elle peut faire état d’un bilan. Vous avez donc trouvé dans votre boîte aux lettres, un document de 6 pages présentant le bilan de l’équipe municipale élue en 2008. Beau document ! Mais intéressons-nous au contenu que nous contestons en partie.

Des réalisations qui ne sont pas de la compétence du maire

  • Création du nouveau lotissement privé de 43 parcelles.
  • Construction de 12 logements rue Adolphe Lasne.
  • Construction de la gendarmerie qui est de la compétence du département.
  • Réaménagement des parkings des tours Lamartine et Victor Hugo.

Un bilan qui « gonfle » les réalisations que l’on constate sur le terrain.

Réaménagement des rues Pavillons et Marie Duval, oui, mais les autres rues énumérées (Mésanges, Pinsons, Chardonnerets, Rouge Grange, Frères Martin, Paul Painlevé) n’ont juste été traitées que sur la partie trottoir.

Le transport vers le collège a été réalisé, c’est vrai. Mais que de temps perdu ! Devant la pugnacité des parents et notre mobilisation, en particulier lors du vote du budget 2013, l’équipe majoritaire a enfin décidé de mettre en place ce transport en septembre 2013. Un dossier sensible en période électorale a eu raison de la position dogmatique de la majorité municipale pour le bien des élèves et des parents. 15 mois de perdu ! Merci qui ?

Le bilan fait état de nouveaux emplois créés à Pavilly sur la zone artisanale. Or, il ne s’agit que de transfert d’emploi. Combien de Pavillais êtes-vous à avoir bénéficié d’un nouvel emploi sur cette zone ?

Des actions mises en place avant 2008 et qui ont été maintenues depuis.

De nombreuses actions sont reprises dans le bilan 2008-2014. Or ce sont des initiatives qui ont été prises antérieurement (participation de la commune aux classes de neige et de découverte, remise de dictionnaires, organisation du téléthon avec les associations pavillaises…).

Des actions à peine débutées ou à l’état de projet qui ne sont pas à porter au bilan.

  • Révision du Plan d’Occupation des Sols en PLU.
  • Aménagement de sécurité Rue Ingres : la commission de travaux n’a même pas travaillé le dossier. Riverains de cette rue, demandez si la réfection des trottoirs et de la voirie est prévue car elle en a besoin !

Attardons-nous plus précisément sur la fiscalité et la promesse faite de supprimer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères sur 3 ans à partir de 2008. Non seulement cette taxe n’a pas été supprimée, mais elle n’a pas non plus diminué. A vous de juger !

Autre exemple d’une gestion contestable : la construction du collège sur la réserve foncière mise à disposition par la ville, a engendré des surcoûts liés aux travaux de terrassement. Pavilly, mais aussi les autres communes du syndicat du collège, ont eu à supporter de grosses dépenses pour la voirie d’accès. Ces surcoûts auraient pu être évités si l’implantation proposée initialement n’avait pas été modifiée.

Comparons maintenant le bilan 2014 au programme 2008 sur lequel la liste Pavilly Énergie a été élue avec ce qui a été réalisé.

Que sont devenues les promesses de 2008 ?

  • Construction d’une nouvelle structure en dur pour les 12/18 ans en remplacement du Rado.
  • Ravalement de la façade de l’école Jean-Maillard.
  • Institution d’une visite des quartiers par les élus.
  • Construction d’une seconde résidence pour personnes âgées.
  • Utilisation de la Halle aux grains pour les séances de « Ciné-séniors ».
  • Acquisition de nouvelles réserves foncières.
  • Réutilisation des locaux du collège Val St Denis.
  • Réalisation d’un terrain de foot synthétique.
  • Couverture du boulodrome rue Vadet.
  • Développement de l’aide aux emplois aidés dans les associations sportives.
  • Création d’une commission pour l’attribution d’une aide à la sauvegarde du patrimoine.
  • Construction de deux nouveaux courts de tennis.
  • Démarche HQE dans les constructions.
  • Bornes enterrées pour héberger les récupérateurs de verres.
  • Renouvellement du parc automobile par des véhicules moins polluants.
  • Construction d’un marché couvert et pose (ou repose) d’une horloge place d’Esneval.
  • Aménagement paysagé et de sécurité rue de Freckenhorst.
  • Redéfinition de la rue Aristide Briand.
  • Création d’un nouveau parking près du cimetière.
  • Création d’un stationnement latéral rue de la Gare.
  • Création d’une chambre funéraire intercommunautaire.

Notons enfin que l’édito qui introduit ce bilan insiste sur le gel des dotations de l’État et de la disparition de subventions départementales. Il nous semble que le département a largement investi dans la commune lors de cette mandature avec la construction d’un collège, d’un gymnase attenant, avec la restructuration du Centre Médico-Social et avec la construction d’une gendarmerie.

Un dernier point qu’il nous semble important de souligner dans le cadre de ce bilan est le départ de Pavilly de nombreux services publics de proximité, sans que ceux-ci n’aient été défendus ardemment comme a pu l’être dernièrement la perte du chef lieu de canton. Plus de permanence de la perception, plus de permanence de la CPAM, pas de passeport à Pavilly, mais à Barentin… Bientôt départ de la DDTM (ex-DDE).

Un peu d’indulgence pour poursuivre

Une équipe peut ne pas être allée au bout de son programme pour de multiples raisons. Dans ce cas, elle s’en explique, dans les publications municipales par exemple, lors des derniers vœux de la mandature pourquoi pas ? Cette attitude honorerait ceux à qui des Pavillais ont fait confiance en 2008.

Aspirant à plus de transparence, notre souci de l’intérêt général nous a conduit à vous donner ces informations importantes. Une gestion rigoureuse et responsable doit permettre le développement de notre commune et ce, dans l’intérêt de tous et pour tous, tout en s’adaptant à la réalité financière de celle ci. Il ne s’agit pas de promettre ce que nous ne serions pas en capacité de tenir. C’est pourquoi notre programme sera responsable et l’évaluation de sa mise en œuvre vous sera présentée annuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *