Services publics malmenés!

Encore une mise à mal du service public

Lors du conseil communautaire du 19 Mars 2019, le maire de Limésy a fait voter une délibération concernant la diminution de personnel au centre des finances publiques de Barentin.

Pour des raisons de restrictions budgétaires, l’effectif devrait passer officiellement de 11 à 10 personnes.

Or depuis Août 2018, l’effectif est réellement de 8 personnes dont trois feront valoir leur droit à la retraite en 2019. Parmi ces trois personnes figurent le chef de centre et son adjoint pour lesquels aucun remplacement n’est prévu à ce jour.

Toutes ces décisions portent préjudice au service rendu pour les collectivités, les fournisseurs mais aussi et surtout les administrés.

C’est de nouveau un coup dur porté au service public sur notre territoire.

Les scénarios élaborés pour remplacer ces trésoreries seraient entre autres, de faire supporter à certaines communes ce service et bien entendu les charges financières qu’elles impliquent, payées par l’impôt local ou encore d’imaginer la trésorerie itinérante……

Il faut que tous les élus locaux, départementaux, régionaux et nationaux de notre territoire se mobilisent comme l’ont fait l’ensemble des élus communautaires pour sauver ce service public d’état!

Brèves de conseil

Lundi 11 mars s’est tenu le conseil municipal traitant notamment du DOB (Débat d’orientations budgétaires).

Sur ce sujet, nous avons pris connaissance des orientations du budget national, le contexte économique et financier de 2019, avant d’en arriver à la situation communale. Après avoir présenté la situation budgétaire et financière de Pavilly en 2018 axées sur des dépenses d’investissement en hausse, notamment liées à la reprise des emprunts du syndicat intercommunal et du collège, et des recettes de fonctionnement quasi stables. La situation reste fragile comme en témoigne la baisse de l’excédent total d’investissement de 469 643€ en 2017à 213 191€ en 2018.  Bien que beaucoup d’éléments ne soient encore connus, l’orientation  globale est au maintien des dotations de 2018. Celles-ci sont en constante baisse depuis 2010. Puis ont été présentées les grandes lignes des sections de fonctionnement et d’investissement.

Les prochains séjours proposés aux jeunes de 6/10 ans et 11/15 ans ont été adoptés.

S’ensuivirent des demandes de subventions auprès du Département et parfois de l’Etat pour financer divers projets: déploiement de la vidéosurveillance, aménagement du parc urbain, extension du cimetière, accessibilité, travaux d’aménagement de rue, …que nous avons adopté.

Nous avons également approuvé le déclassement de l’ancien  stade situé rue Jouvenet du domaine public au domaine privé de la commune, et la cession à Bouygues immobilier qui doit acheter le site de l’ancien collège.

Plusieurs cessions et acquisitions de maisons ou garages ont été adoptées.

Nous avons approuvé également l’octroi d’une aide financière pour un particulier afin de faire une recherche et le comblement d’une cavité souterraine menaçant son habitation.

Avant de prendre connaissance du rapport annuel d’accessibilité, nous avons opté pour la dénomination de l’impasse Roger Manteau (maire de Pavilly de 1953 à1960) desservant le lotissement « les rives de l’Austreberthe » en remplacement du choix précédent au vu du contexte historique particulier de la seconde guerre mondiale.