Ecole maternelle obligatoire

L’école obligatoire à 3 ans !!

Le ministre de l’éducation nationale vient d’annoncer la mise en place de l’obligation scolaire à 3 ans pour la rentrée prochaine.

Des statistiques nous informent que 97,6 % des enfants de 3 ans et quasiment 100% des enfants de 4 à 5 ans sont scolarisés. Quelle avancée pédagogique cette obligation va-t-elle faire émerger ?

Cette réforme va avoir un impact financier pour les communes sont implantées des écoles privées sous contrat comme Pavilly.

En effet, la loi Debré de 1959 prévoit que les communes participent dans les mêmes proportions aux frais de scolarité des élèves dans leur commune qu’ils soient en école publique ou privée sous contrat. Précédemment cette charge financière ne concernait que les élèves d’élémentaire puisque l’obligation était fixée à 6 ans.

Or à partir de septembre 2019, les communes vont devoir s’acquitter également des frais pour les élèves scolarisés en maternelle dans les écoles privées sous contrat situées sur leur territoire !

A Pavilly, cette question est évoquée à chaque budget, pour 2019, nous y serons vigilants et vous informerons des sommes allouées.

Cette charge supplémentaire risque encore d’ impacter les finances communales déjà fragiles comme le rappelait M le Maire dans le dernier bulletin municipal.

brèves de conseil

Le conseil municipal de fin Décembre comportait 38 points à l’ordre du jour. De nombreux points ne suscitaient aucun débat. Si la majorité avait, comme nous, refusé d’autoriser Carrefour Market d’ouvrir 9 dimanches après midi au cours de l’année 2019, tous les points auraient fait consensus. Nous reviendrons sur ce sujet.

Le nombre de demandeurs d’emploi pour la commune était de 590 au 30 Novembre 2018

Le premier point concernait la présentation du projet immobilier du site de l’ancien collège. Après la défection du promoteur Nexity, le Maire présentait un nouveau projet proposé par un autre promoteur, Bouygues Immobilier. Ce projet prévoit 27 pavillons en accession à la propriété, commercialisés par le promoteur et 48 logements locatifs repartis en deux immeubles R +2 ainsi que 6 pavillons locatifs. Cette partie locative sera rachetée par Habitat 76 qui gérera ensuite l’ensemble. Nous avons approuvé ce projet qui associe accession à la propriété et locatifs (immeuble et pavillons) soit la mixité sociale qui n’avait pas été retenue pour l’autre projet du terrain sous le cimetière.

Beaucoup de points d’ordre administratif suivaient jusqu’à la délibération 27 concernant la demande de dérogation au repos dominical pour les dimanches. Cette année encore le Carrefour Market de Pavilly sollicitait l’autorisation de la commune pour ouvrir 9 dimanches après midi par an. Comme l’an dernier, nous avons refusé d’accorder cette dérogation que nous trouvons inégalitaire par rapport aux commerces de proximité locaux. D’une part parce que ce magasin ouvre déjà sept jours de la semaine tout au long de l’année ce que les autres commerçants n’ont pas le droit de faire, d’autre part car cette ouverture pénalise les commerces ouverts le dimanche après midi. Contrairement à l’année dernière où 9 conseillers de la majorité nous avaient rejoints sur notre position, cette année ils n’étaient plus que trois à voter avec nous contre cette ouverture

Un des derniers points sur lequel nous nous sommes exprimés était la dénomination d’une nouvelle impasse à Pavilly Vallée. En effet un lotissement de 10 pavillons va voir le jour entre la route de Sainte Austreberthe et la rivière Austreberthe. Surprenant de construire 10 pavillons à cet endroit ! Le maire nous assurait que l’instruction du permis de lotir n’avait fait apparaître aucune contre-indication. La voie de desserte recevait ensuite un nom qu’il faudra probablement modifier dans quelques semaines.

Ce dernier conseil de l’année s’achevait sans que nous ayons pu demander quelques précisions ou informations sur certains sujets d’actualité puisque les questions diverses ne sont prévues qu’un conseil municipal sur deux.