Brèves de conseil

Le 18 Décembre avait lieu le dernier conseil municipal de l’année. Un seul spectateur assistait à cette séance. 26 points étaient à l’ordre du jour. Beaucoup de points d’ordre technique qui n’ont provoqué que peu de débats. Parmi les points les plus importants figuraient le transfert du service de ramassage des ordures ménagères à la communauté de communes au 1er Janvier 2018, l’attribution des marchés pour l’agrandissement de la structure multi accueil. A noter pour cette délibération, l’absence de réponse pour le lot « Charpente » non attribué à ce jour, une consultation à reprendre pour le lot « Peinture » et un montant de travaux déjà supérieur à l’estimation initiale sans ces deux lots.

Un autre point concernait la confirmation de la cession du site du collège au promoteur NEXITY. Le dernier point de l’ordre du jour présentait les marchés signés et les emprunts souscrits par le Maire lors de l’année 2017. Nous avons relevé la souscription d’un emprunt de 425 000€ pour les travaux de réalisation du terrain synthétique.

 


Selon l’expression du Maire « sans les 12 dimanches c’était le grand schelem ». En effet nous avons approuvé toutes ces délibérations sauf une, la 23ème qui demandait son avis au conseil municipal d’autoriser l’ouverture des magasins 12 dimanches entiers pendant l’année 2018. Une décision du conseil de la communauté de communes Caux Austreberthe autorise l’ouverture des magasins qui en ferait la demande pour 12 dimanches par an. C’est ensuite à chaque commune de se prononcer sur les demandes des magasins de son territoire. Le supermarché local a sollicité de la mairie de Pavilly l’autorisation d’ouvrir ces 12 dimanches. Nous nous y sommes opposés. Nous y reviendrons en détail prochainement.

La surprise de la soirée est le résultat du vote. C’est en effet la première fois depuis 2008 que la majorité ne fait pas bloc autour de son leader.9 ou 10 voire 11 membres de la majorité nous ont suivi dans cette opposition et 1 membre de cette même majorité s’est abstenu, soit un résultat très serré qui dans la confusion n’a pas été annoncé et sur lequel nous sommes restons perplexes. En effet lorsqu’au sortir du conseil nous avons confronté nos notes sur ce vote et rassemblé les noms des membres de la majorité nous ayant accompagné dans ce vote contre, il nous semble qu’ils soient plus de 9. Une telle situation permettrait à la grande surface d’ouvrir ces fameux dimanches alors que la majorité du conseil s’y serait opposée.

Zone médicale ?

Il y a maintenant près de 10 ans était inaugurée la zone artisanale de la Rouge Grange dont la voie la desservant sera dénommée quelques années plus tard boulevard Roger Fossé.

Cette zone dont la gestion fut confiée à la Chambre de Commerce et d’Industrie a longtemps périclité, probablement dû à l’absence d’engouement de cette même CCI pour sa commercialisation. Le Plan d’Occupation des Sols (POS) fut même modifié pour accueillir un transporteur,qui au final, ne s’est jamais installé. Des projets de parc de loisirs et d’hôtel ont même fait la une de la presse et du bulletin municipal sans aboutir.

Aujourd’hui les pavillais constatent un développement de cette zone. Le frémissement de ce développement est à l’initiative des deux professionnels de santé pavillais (des kinés et un ophtalmologiste) qui ont transféré leur cabinet sur les hauteurs de Pavilly. Depuis d’autres professionnels médicaux et paramédicaux ont entrepris des travaux pour s’y installer et des rumeurs circulent quant à la réalisation de projets futurs dans le même domaine d’activité

Un pôle de santé excentré du centre ville, pourquoi pas? Toutefois cette nouvelle orientation pour cette zone va nécessiter une réflexion de fond. En effet, dans une commune avec plus de 1200 personnes âgées, avec un nombre élevé de familles mono parentales sans moyen de locomotion. Eloigner les services de santé en périphérie de la commune peut poser des problèmes de déplacement. La réflexion devra donc porter sur le transport, probablement une adaptation, une amélioration du transport communal existant.

Voila donc un sujet dont va devoir se saisir la majorité municipale. Ce dossier devra être intégré aux travaux préparatoires de son budget 2018 pour anticiper les conséquences de ce développement et répondre aux besoins de services à la population.