Non au projet de lotissement de la rue des 2 gares tel qu’il est conçu

Le 25 juin 2018 s’est tenu le conseil municipal, conseil marqué par de nombreuses absences.

Le point de l’ordre du jour qui nous préoccupait est le point n°2 où il s’agissait de valider la décision de vendre le terrain situé entre la rue des 2 gares, le cimetière et la rue Joseph Bénard.

Ce conseil fait suite à 2 réunions de la commission d’urbanisme (octobre 2017 et mai 2018). On peut résumer la procédure d’adoption; puisque adoption il y a eu ainsi:

octobre 2017 : En commission urbanisme 2 projets sont présentés par leurs promoteurs :  Le projet 1 reçoit un avis favorable de la commission. Le projet 2 est jugé inapproprié

Janvier 2018 : Le promoteur du projet 1 s’est désisté fin 2017  Le promoteur du projet 2 au cours d’une rencontre fortuite avec le maire renouvelle ses offres de services..

mai 2018 : la commission d’urbanisme examine la nouvelle mouture du projet 2 : projet présentant uniquement 2 modifications

  • L’offre d’achat passe de 450 000 € à 480 000 €
  • Un des 3 immeubles est repositionné

Les motifs d’exclusion retenus en 2017 sont intacts mais la commission n’y trouve rien à redire car cette vente est génératrice de recettes à percevoir  en 3 fois et en taxes d’habitation et foncières.

25 juin 2018 : en Conseil municipal. le projet est adopté à la majorité moins 4 voix , les nôtres.

 Pourquoi avoir dit non ?

En Octobre 2017, la commission d’urbanisme examinait deux projets pour l’aménagement du terrain situé sous le cimetière. Deux projets, semblables dans leur organisation mais différents dans leur philosophie, nous étaient présentés.

En effet l’un d’eux, présenté par le groupe Bertin, prévoyait trois tranches en accession à la propriété totale. L’autre mixait de l’accession à la propriété, des terrains à bâtir, de l’accession sociale et du logement social pour les personnes dépassant les plafonds réglementaires de 20%. A l’issue de l’heure trente de présentation la quasi unanimité de la commission rejoignait notre point de vue : le second projet correspondait le mieux aux besoins de notre commune.

L’étape suivante devait donc être la proposition d’acquisition de ce terrain. L’équipe de Maîtrise d’Œuvre du deuxième projet aurait souhaité que la ville prenne en charge tout ou partie de l’aménagement des travaux d’assainissement ce qui l’a complètement éliminé. L’horizon se dégageait donc pour le groupe Bertin, promoteur privé, qui reprenait contact avec le maire à la cérémonie des vœux de Sainte Austreberthe.

Les finances de la ville n’étant pas florissantes, la vente de ce terrain est une rentrée d’argent qui améliorera la situation financière. Toutefois pourquoi ne pas relancer une consultation totale avec une feuille de route définie par la commune permettant à des promoteurs régionaux ou même nationaux de se positionner. Pourquoi retenir un projet que personne ne souhaitait en Octobre 2017. C’est le sens de notre vote contre en cette fin juin.

En effet, il ne correspond pas à la mixité sociale proposé sur le premier projet. Il ne propose que de l’accession à la propriété mais pas à l’image de l ‘Atréaumont puisqu’il n’y aura qu’une vingtaine de pavillons en accession et 78 logements en collectif. Une étude de marché a –t-elle été effectuée par la commune ? Un grand nombre de Pavillais ne sont-ils pas en attente de logements en centre ville ? A quel prix seront proposés ces logements quand on sait que les travaux d’aménagement des réseaux et voiries coûteront au moins 600 000€ et que le promoteur les intégrera dans son prix de vente. Un ascenseur reliant la rue Joseph Bénard à ce nouveau quartier viendra alourdir les charges de copropriété.

Pourquoi nous répondre, maintenant, que Pavilly compte trop de logements sociaux quand nous proposons de la mixité sociale. Rien à voir ! Le logement social est un élément de la mixité sociale mais pas seulement ! D’ailleurs c’est cette même mixité sociale qui avait permis au 1er projet retenu en 2017 de l’emporter. Incompréhensible ! Beaucoup de communes de notre secteur possèdent un taux de logements sociaux au moins équivalent au nôtre avec une santé financière beaucoup plus reluisante. Faire rentrer des recettes dans le but d’assurer une santé financière plus confortable au dépend d’un projet structurant pour la commune n’assurera pas l’avenir de notre commune. C’est une gestion à court terme.

Enfin ce projet, mais reconnaissons que le problème aurait été identique quel que soit le type de projet, va générer des problèmes de circulation rue de la gare avec la sortie du nouveau quartier de 98 logements sur cette rue déjà très fréquentée. Un nouveau stop dans la descente 150 m avant le feu tricolore et un stop dans la montée 150 m après le carrefour de la libération ne résoudront pas les problèmes à venir.

 

Spectacle de fin d’année

La jeunesse à Pavilly

Cette fin d’année scolaire a été l’occasion d’informations ou de manifestations qui ont mis en avant le dynamisme de l’équipe du secteur « animation jeunesse ». En effet en fin de semaine dernière nous apprenions que le centre de loisirs de Pavilly avait fait le plein un mois avant son ouverture. Les 120 places disponibles étaient pourvues générant quelques mécontentements pour ceux qui s’y étaient pris trop tard et se retrouvant sur la liste d’attente. Le 28 juin le conseil municipal d‘enfants était renouvelé et les 29 nouveaux petits conseillers recevait leur écharpe lors d’une cérémonie organisée en Mairie par les animateurs en charge de ce conseil. Félicitations et bon courage à eux. Nous les invitons à venir assister aux débats des conseillers adultes et nous ne manquerons pas de les inviter lors des prochaines cessions.

Enfin félicitations à toutes les équipes pédagogiques et aux parents d’élèves pour l’organisation des kermesses de fin d’année auxquelles nous avons assisté.

Spectacle de danse

Danse Modern’ Pavilly

Dimanche 10 Juin se déroulait le gala de danse de cette association au théâtre des Vikings à Yvetot.

Cette année encore la salle était tout juste suffisante pour accueillir le nombreux public venu applaudir les 35 danses présentées.

Ce gala est toujours un succès populaire qui vient clôturer l’année des adhérents.

Félicitations à tous, bénévoles et adhérents, pour la qualité du spectacle présenté!

compteur Linky

Il y a quelques mois nous avions émis des réserves sur le remplacement dans chaque foyer français du compteur électrique par un nouveau compteur dit Linky.

Nous proposions que notre commune rejoigne les nombreuses communes qui s’opposent à la mise en œuvre de ce projet sur leur territoire.

Afin que chacun puisse se faire sa propre idée sur ce sujet ou tout simplement s’informer, nous vous invitons à regarder le Jeudi 14 Juin 2018, l’émission Envoyé Spéciale d’Elise Lucet sur France 2 à 21h00 qui abordera cette thématique

Décès de Mr Guesdon

Mr Bernard Guesdon pharmacien, a été  maire de pavilly de 1960 à 1995 et est décédé à l’âge de 91 ans mercredi.

Il s’est, par ailleurs, intéressé à l’histoire locale et a écrit un recueil de notes historiques en 2006, sur les châteaux et châtelains de sainte Austreberthe.

Il avait rejoint sa Bretagne natale depuis quelques années et sera inhumé lundi à Dinard.

Le groupe Pavilly Demain adresse  toutes ses condoléances à sa famille.

 

 

 

Grève à l’EHPAD

Jeudi 15 mars, les salarié(e)s de l’ EHPAD La Madeleine et des services de soins à domicile ont manifesté pour réclamer du personnel supplémentaire afin de  prendre en charge les personnes âgées et leur offrir des conditions de vie correctes.

Les revendications essentielles de ce mouvement sont :

  • Arrêter les suppressions de poste dans les établissements,
  • Mettre en place un ratio d’un personnel pour une personne en établissement
  • Augmenter le temps passé auprès des personnes âgées à domicile
  • Revaloriser les salaires et  améliorer les conditions de travail des personnels.

 

Associations

Les deux derniers conseils municipaux ont pris des décisions importantes concernant deux associations pavillaises très engagées dans l’environnemental, le social et l’accompagnement des personnes.

Pour la première, l’Atelier Papier Carton Atelier de Réinsertion (APCAR), la délibération consistait à acter le principe de cession pour l’euro symbolique du local, propriété de la commune, actuellement occupé par l’association. Cette association spécialisée dans la réinsertion des bénéficiaires du RSA , depuis 29 ans, emploi aujourd’hui plus de 50 personnes.

Son activité est la récupération du papier, du carton, du polystyrène qui sont ensuite triés et conditionnés pour être revendus à des sociétés nationales qui valorisent ces matières. L’atelier est ouvert 5 jours par semaine. Le week end, des containers extérieurs sont disponibles pour la récupération. C’est un moyen simple et rapide de se débarrasser de tous types des papiers, cartons, polystyrène.. . Pour information, chacun d’entre nous récupérons dans notre boîte aux lettres 3 kilos de publicité chaque mois. Le dépôt volontaire permet de faire un geste pour l’environnement mais permet aussi la réinsertion par le travail de personnes défavorisées de notre secteur.

La deuxième délibération consistait à accorder la gratuité du loyer dans le cadre de la location du local situé 1 allée du Cogétéma à l’AMSAC, ASEF, consentie le 6 février 2001.

Cette gratuité est octroyée en raison des missions d’intérêt général poursuivies par cette association.

En effet, elle a pour objectif de proposer des missions ponctuelles à des demandeurs d’emploi à destination de particuliers, collectivités ou entreprises. Elle participe à l’insertion en assurant un accompagnement social dans le domaine de la santé, du logement, de formation, de recherche d’emploi, de problématiques économiques…..

Ces délibérations ont été adoptées à l’unanimité.

 

VOEUX 2018

 

Le groupe Pavilly Demain vous adresse ainsi qu’à vos familles ses meilleurs voeux pour 2018. Un très belle année pour réaliser vos projets!

Nous resterons à votre écoute tout au long de l’année pour défendre le mieux vivre à Pavilly pour tous!

 

Zone médicale ?

Il y a maintenant près de 10 ans était inaugurée la zone artisanale de la Rouge Grange dont la voie la desservant sera dénommée quelques années plus tard boulevard Roger Fossé.

Cette zone dont la gestion fut confiée à la Chambre de Commerce et d’Industrie a longtemps périclité, probablement dû à l’absence d’engouement de cette même CCI pour sa commercialisation. Le Plan d’Occupation des Sols (POS) fut même modifié pour accueillir un transporteur,qui au final, ne s’est jamais installé. Des projets de parc de loisirs et d’hôtel ont même fait la une de la presse et du bulletin municipal sans aboutir.

Aujourd’hui les pavillais constatent un développement de cette zone. Le frémissement de ce développement est à l’initiative des deux professionnels de santé pavillais (des kinés et un ophtalmologiste) qui ont transféré leur cabinet sur les hauteurs de Pavilly. Depuis d’autres professionnels médicaux et paramédicaux ont entrepris des travaux pour s’y installer et des rumeurs circulent quant à la réalisation de projets futurs dans le même domaine d’activité

Un pôle de santé excentré du centre ville, pourquoi pas? Toutefois cette nouvelle orientation pour cette zone va nécessiter une réflexion de fond. En effet, dans une commune avec plus de 1200 personnes âgées, avec un nombre élevé de familles mono parentales sans moyen de locomotion. Eloigner les services de santé en périphérie de la commune peut poser des problèmes de déplacement. La réflexion devra donc porter sur le transport, probablement une adaptation, une amélioration du transport communal existant.

Voila donc un sujet dont va devoir se saisir la majorité municipale. Ce dossier devra être intégré aux travaux préparatoires de son budget 2018 pour anticiper les conséquences de ce développement et répondre aux besoins de services à la population.