Services publics malmenés!

Encore une mise à mal du service public

Lors du conseil communautaire du 19 Mars 2019, le maire de Limésy a fait voter une délibération concernant la diminution de personnel au centre des finances publiques de Barentin.

Pour des raisons de restrictions budgétaires, l’effectif devrait passer officiellement de 11 à 10 personnes.

Or depuis Août 2018, l’effectif est réellement de 8 personnes dont trois feront valoir leur droit à la retraite en 2019. Parmi ces trois personnes figurent le chef de centre et son adjoint pour lesquels aucun remplacement n’est prévu à ce jour.

Toutes ces décisions portent préjudice au service rendu pour les collectivités, les fournisseurs mais aussi et surtout les administrés.

C’est de nouveau un coup dur porté au service public sur notre territoire.

Les scénarios élaborés pour remplacer ces trésoreries seraient entre autres, de faire supporter à certaines communes ce service et bien entendu les charges financières qu’elles impliquent, payées par l’impôt local ou encore d’imaginer la trésorerie itinérante……

Il faut que tous les élus locaux, départementaux, régionaux et nationaux de notre territoire se mobilisent comme l’ont fait l’ensemble des élus communautaires pour sauver ce service public d’état!

Grand Débat à Pavilly

Le Grand Débat à Pavilly

Dans le cadre du Grand Débat National, la communauté de communes Caux Austreberthe organise:

Le Mardi 26 Février 2019 à 18h00 à la salle de la Dame Blanche à Pavilly

une soirée débat autour de 4 thématiques:

-a fiscalité et les finances publiques.

-La transition écologique.

-Démocratie et citoyenneté.

-Organisation de l’état et des services publics.

Les conclusions de ces échanges seront transmises à la Préfecture de Seine Maritime.

Les débats seront animés par des conseillers communautaires.

 

Notre ami Yannick est décédé.

 

 

Nous sommes très peinés d’apprendre le décès de notre ami et collègue Yannick Robichon en ce mercredi 13 février 2019.

Il sétait investi dans la vie municipale depuis 1995, adjoint aux travaux sous la mandature de Jean Claude Bateux jusqu’en mars 2001.

Yannick avait mené avec nous, deux campagnes électorales, l’une en 2008 puis celle de 2014.

Il siégea avec nous, au sein du groupe Pavilly Demain, dans l’opposition, au conseil municipal de 2008 à 2014.

Très rigoureux et mobilisé sur de nombreux dossiers, il nous a apporté de précieuses informations sur le fonctionnement des finances municipales, sur les travaux.

Nous présentons nos plus sincères et chaleureuses condoléances à Catherine son épouse, Maxime son fils et Gabin son petit fils et à toute sa famille.

Un hommage lui sera rendu lundi 25 février à 10h au crématorium d’yvetot.

Dématérialisation

Un nouveau service aux publics

Alors que ferment les dernières boutiques SNCF où il était encore possible d’acheter des billets de train en ayant ce privilège d’avoir un contact physique qui permet l’échange et offre de conseils, après que cette même entreprise ait fermé des gares comme à Barentin, le Défenseur des droits publie son rapport sur la dématérialisation, seulement consultable en ligne (sic) !

Dans ce nouveau monde du tout numérique, presque obligatoire, nombre de personnes sont perdues. Pas seulement le demi million de Français qui vivent dans ce que l’on appelle les zones blanches où l’internet reste absent; pas seulement les 7 millions qui ne se connectent jamais, ceux qui n’ont pas de smartphone (27% des français) ou d’ordinateur (19% des français)… Mais tous ceux qui se sentent « largués »: un tiers de la population adulte, soit près de 20 millions de personnes, s’avoue peu ou pas à l’aise face à un ordinateur.

Parmi eux, on peut y retrouver des personnes déjà fragilisées, peu ou pas familiarisées avec les diverses manipulations sur l’ordinateur: cliquer ici ou là sur l’écran, remplir en ligne des foultitudes des formulaires, d’avoir des identifiants et des mots de passe, de télécharger des pièces jointes, de s’adapter au vocabulaire informatique et aux différentes procédures. L’égalité d’accessibilité n est pas réalisée.

Il n’est pas question de ralentir ce mouvement censé nous simplifier la vie même si les premiers effets néfastes ont commencé à engendrer les premiers dommages collatéraux dont la fermeture accélérée des services publics de proximité. Un objectif est affiché : en 2022, 100% des services publics doivent être sur internet et avec eux la suppression des fonctionnaires. A l’heure où se terminent les cérémonies des vœux au cours desquelles beaucoup ont salué la présence des services publics de qualité dans leur commune justifiant ainsi l’impôt, il faut maintenant commencer à réfléchir au dispositif que ces mêmes communes devront mettre en place demain pour permettre l’égalité d’accès aux services en ligne.

Compteur Linky (suite)

 

Alors qu’Enedis déploie sur notre commune ses premiers compteurs dits » intelligents » que l’on pourrait aussi appeler « compteurs espions », les premiers effets négatifs commencent à faire leur apparition (disjonction intempestive, coupure, demande de renseignements auprès du concessionnaire qui se transforment en augmentation de la puissance souscrite, dépannage auprès des personnes vulnérables à qui l’on vend une augmentation de puissance….). Une commune de notre région a réussi,et gagné au tribunal administratif de Rouen face à Enedis grâce à l’implication de son maire et des élus qui lui ont  transmis  un courrier. Celui-ci stipulait  de laisser le choix aux habitants d ‘accepter ou non  la pose de ces compteurs sur sa commune.

(https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/eure-romilly-andelle-emporte-enedis-concernant-installation-compteurs-electriques-linky-1610019.html).

Nous réitérons notre demande d’engager une telle démarche sur notre commune pour le bien être et la tranquillité des abonnés.

Ecole maternelle obligatoire

L’école obligatoire à 3 ans !!

Le ministre de l’éducation nationale vient d’annoncer la mise en place de l’obligation scolaire à 3 ans pour la rentrée prochaine.

Des statistiques nous informent que 97,6 % des enfants de 3 ans et quasiment 100% des enfants de 4 à 5 ans sont scolarisés. Quelle avancée pédagogique cette obligation va-t-elle faire émerger ?

Cette réforme va avoir un impact financier pour les communes sont implantées des écoles privées sous contrat comme Pavilly.

En effet, la loi Debré de 1959 prévoit que les communes participent dans les mêmes proportions aux frais de scolarité des élèves dans leur commune qu’ils soient en école publique ou privée sous contrat. Précédemment cette charge financière ne concernait que les élèves d’élémentaire puisque l’obligation était fixée à 6 ans.

Or à partir de septembre 2019, les communes vont devoir s’acquitter également des frais pour les élèves scolarisés en maternelle dans les écoles privées sous contrat situées sur leur territoire !

A Pavilly, cette question est évoquée à chaque budget, pour 2019, nous y serons vigilants et vous informerons des sommes allouées.

Cette charge supplémentaire risque encore d’ impacter les finances communales déjà fragiles comme le rappelait M le Maire dans le dernier bulletin municipal.

tribune décembre 2018

Sécurité routière mais pas que !

Ces derniers mois se sont déroulées quelques visites de quartiers. Vous n’avez pas rencontré les élus du groupe Pavilly Demain, nous n’y avions pas été invités. Peut-être pourrions-nous nous- mêmes organiser ce type de rencontre mais sans aucune certitude sur la prise en compte des remarques, suggestions ou observations que nous pourrions recenser.

Néanmoins le fil conducteur de ces réunions organisées par la majorité municipale fut la sécurité routière, préoccupation de beaucoup de Pavillais dans leur quartier respectif. Ces préoccupations ont été prises en compte et des aménagements de rues, de carrefours ont été entrepris ces dernières semaines dans notre commune pour réduire la vitesse et améliorer la sécurité des piétons. Ces actions génèrent encore des critiques. Si elles sont positives et judicieuses, nous sommes persuadés que la municipalité saura les prendre en compte pour apporter les modifications nécessaires et les interprétera comme une implication forte des habitants en terme de projet participatif. En termes d’aménagements urbains, il y aurait beaucoup à faire et la sécurité routière pourrait être intégrée à chaque projet mais les contraintes financières sont un élément primordial qu’il faut prendre en compte et qui ne permet pas de réaliser tout ce qui serait souhaitable ou nécessaire.

Il existe aussi un autre volet de la sécurité qui mériterait d’être pris en compte aussi promptement. En effet comme dans de plus en plus de communes, Pavilly n’est pas épargnée par le sujet de la petite délinquance ou des incivilités (vols, racket, menaces ou intimidations voire agression sur personnes, dégradations sur bâtiments, feu de poubelles, délinquance juvénile……) qui ne sont que l’expression de quelques individus. Il existe des dispositifs pour répondre à ce type d’actions. Des communes proches de la nôtre ont mis en place des structures qui permettent de traiter ces sujets. Cet outil peut être aussi mis en place au niveau intercommunal. Il s’agit en fait de Comité Local ou Intercommunal de Sécurité et de Prévoyance de la Délinquance, de Plan Local de la Sécurité, de Cellule de Veille…..

Ces instances regroupent autour d’une même table les élus, la police municipale, la gendarmerie, les services sociaux et les différents partenaires intervenants auprès des jeunes et des familles.

Ces structures peuvent recevoir les éléments perturbateurs accompagnés ou non de leur familles, aider les parents dépassés ou démissionnaires. Dans le respect des libertés de chacun, il est rappelé les devoirs mais il s’agit aussi prévenir sur les conséquences des actes d’incivilité.

Pour les faits les plus graves, il peut être aussi signé une convention avec le Parquet. Le Procureur de la République est ainsi amené à venir en mairie à la rencontre des parents et enfants convoqués en présence du Maire. Là où le dispositif existe des résultats positifs ont déjà été constatés. Des communes de la banlieue rouennaise ont mis en place ce type de convention. Les coûts dans ce domaine sont proches de zéro, la seule contrainte est le temps à y consacrer. Mais n’est ce pas là un des engagements des élus

Assurer la sécurité quotidienne de ses habitants est une des priorités des élus et il devient indispensable de mettre en place sur notre commune un de ces dispositifs qui viendra en sus de la vidéo protection envisagée dans certains quartiers.

Toutes les actions menées dans ce domaine contribueront à ramener de la sérénité et de la quiétude dans nos quartiers et participeront au mieux vivre ensemble qui font de nos communes, des communes où il fait bon vivre !

 

Cahier de doléances

Nous avons sollicité M. Le Maire dans un courrier du 19 décembre pour la mise à disposition de cahiers de doléances en mairie de Pavilly.

Ce dernier nous informe qu’un cahier est mis à la disposition des habitants à l’accueil depuis une quinzaine de jours, et qu’il n’y a pour l’instant aucune remarque.

Nous informons nos lecteurs qu’ils peuvent donc se rendre en mairie aux heures d’ouverture déposer leurs doléances à l’accueil.