Pas de retour à la semaine de 4 jours!

A Pavilly, après consultation et avis des conseils d’école, la municipalité n’a pas souhaité revenir à la semaine de quatre jours, comme l’ont fait plusieurs communes environnantes et comme l’autorisait un décret paru fin juin 2017.

L’important  travail réalisé pour préparer la rentrée 2017 par Mme Mulet,  les partenaires du service jeunesse et les employés de la ville pourra être effectif. En effet, une réorganisation des personnels doit être mise en place en septembre, ainsi que le nouveau PEDT(projet éducatif territorial). Celui-ci présente et détaille la politique globale de la commune et toutes les activités et les thématiques  retenues dans le cadre de l’accueil périscolaire et des TAP pour septembre 2017.

Au vu de la précipitation des décisions gouvernementales, de l’imprécision de nouvelles réformes à venir, la ville de Pavilly n’a pas souhaité décider à la hâte d’interrompre cette organisation bien préparée et revenir à la semaine de quatre jours.

Nous approuvons cette décision qui va permettre de préparer au mieux la rentrée 2018, en tenant compte d’éventuels changements. Cette décision permet aux familles de prendre le temps de se réorganiser au mieux par la suite.

Mais pour l’heure, bonnes vacances aux élèves et leurs familles!

notre ami Gilbert

Nous sommes tristes.

Nous venons d’apprendre le décès de notre camarade Gilbert Nantou. Gilbert nous a accompagnés lors de la campagne municipale de 2014. Il figurait sur notre liste mais estimait que son âge ne lui permettait plus d’y figurer en position éligible. Ce qui ne l’empêcha pas d’assister aux réunions publiques du conseil municipal car sa foi dans l’engagement citoyen était intacte. Il avait été maire adjoint avec Jean Claude Bateux de 1995 à 2001 et a siégé à plusieurs reprises au sein du conseil municipal comme membre de l’opposition. Sa présence, son sérieux, son travail, son charisme ont été appréciés par tous !

Il aurait eu 86 ans cette année. Mais avant que la maladie ne le terrasse, qui n’a pas remarqué sa silhouette élégante, ses cheveux argentés impeccablement coiffés, son allure sereine pour arpenter le marché de Pavilly le jeudi matin et y serrer un nombre incalculable de mains ?

Le groupe Pavilly Demain ainsi que tous les membres de la liste 2014 présentent leurs plus sincères condoléances à son épouse et à toute sa famille.

Brèves de conseil

Lundi 13 mars a eu lieu le conseil municipal dont le premier sujet traitait des orientations budgétaires pour 2017.

Ce rapport nous a été présenté de façon  très détaillée et agrémentée de commentaires sur la situation économique de la commune, très instructifs. Après une présentation du contexte économique et financier national 2017, les orientations pour le budget de Pavilly en 2017 nous ont  été précisées, prévoyant des économies sur le budget de fonctionnement, envisageant des investissements à un niveau supérieur aux années précédentes et prévoyant un recours à l’emprunt pour réaliser ces travaux.

Les points suivants concernaient des demandes de subventions auprès de la DETR (dotation d’équipement de territoires ruraux) pour le projet d’équipement informatique des écoles maternelles et élémentaires; puis pour la mise en sécurité de ces matériels. Nous avons adopté également la demande de subventions pour les travaux d’accessibilité aux personnes en situation de handicap et à mobilité réduite dans les écoles.

Le point 7 présentait une demande de subventions auprès du conseil départemental, de la fédération française de football et de la réserve parlementaire pour l’aménagement d’une pelouse synthétique sur le stade Lécuyer d’un coût total de 800 000€ éclairage compris. Nous avons voté contre cette proposition, développant un argumentaire que nous publierons prochainement. A noter que la majorité n’a pas fait le plein de ses voix sur ce projet

Nous avons ensuite adopté  l’adhésion à l’association : « les défis ruraux », dans le but de développer l’approvisionnement du restaurant scolaire en produits locaux et de qualité. Des propositions de cession ou acquisition foncière ainsi que les séjours pour les enfants de 6 à 10 ans à Granville et de 11 à 15 ans  à Port Leucate ont été également adoptés à l’unanimité.

Ensuite le conseil a voté pour la signature d’une convention d’objectifs pour le service multiaccueil lui permettant de bénéficier de l’aide de la Caisse d’Allocations Familiales et une délibération concernant le tableau des effectifs du personnel communal a permis de valider le recrutement d’un 4ème policier municipal

La dernière délibération, votée à l’unanimité, concernait une proposition de s’opposer au transfert de la compétence PLU à la communauté de communes.

Commissions menus et numérique

Depuis deux ans, a été remise en place une commission menus par Mme Mulet adjointe aux affaires scolaires périscolaire et petite enfance.

Il y a quelques semaines, nous avons été invités en tant que membres de la commission scolaire, Emile Onnient et Michèle Démares, avec des délégués de parents, d’enfants,  les directeurs et directrices  décoles, Mr Galle cuisinier à y participer.

Ce fut l’occasion de constater le travail, l’attention et  la réflexion autour de la mise en place des menus. Des échanges avec les enfants et les parents ont amené à faire des propositions sur de nouveaux thèmes. La question de l’équilibre de certains menus proposés a été également soulevée.

La question  de l’approvisionnement en circuit court va faire l’objet d’une consultation extérieure.

Peut-être pourrions-nous également réfléchir sur la façon de gérer les déchets alimentaires, certaines écoles choisissent d’engager les élèves dans des actions de tri des déchets alimentaires pour lutter contre le gaspillage et les rendre plus responsables. Des suggestions qui contribuent à une restauration collective plus responsable!

Lors de la dernière commission, nous avons été informés de la volonté de faire entrer  les écoles maternelles et élémentaires dans le projet d’écoles numériques, en les équipant de matériel adapté.

Cela nous semble une initiative importante pour tous les élèves, les faisant ainsi accéder aux nouvelles technologies  et connaissances.

 

 

Denise chevalière de l’Ordre national du Mérite

Le 20 décembre, à Pavilly, La secrétaire d’Etat en charge de la ville , Hélène Geoffroy est venue remettre la médaille de l’Ordre national du mérite à Denise Genty.

Après la visite de l’APCAR (atelier Papier Carton), Mme Geoffroy a rappelé les engagements multiples de Denise pour lesquels elle a été honorée.

D’abord adhérente au mouvement jeunesse agricole catholique, elle se consacre par la suite aux activités du centre social de Pavilly, devient déléguée des parents d’élèves: Elle crée la bourse aux livres et aux fournitures scolaires. Puis Denise participe au groupement de développement agricole(GDA). Après avoir chanté à la chorale paroissiale dès 12 ans, elle reprend le chant  à la paroisse en 1980 et dirige la chorale.

Elle est élue conseillère municipale en 1983 et devient première adjointe au Maire en charge des affaires sociales sous la mandature de Mr Jean Claude Bateux en 1995 jusqu’en 2001. Elle met en place les tarifs dégressifs pour la cantine et les classes de neige.

Elle participe à la création de la Banque Alimentaire avec l’association le Relais.

En 1989, avec les travailleurs sociaux du centre social Croix Rouge, Denise et l’association Solidarité fondent l’Atelier Papier Carton. En effet, la mise en place du RMI(revenu minimum d’insertion) les amène à proposer une activité de réinsertion aux personnes loin de l’emploi. Le ramassage des papiers et cartons permet d’employer des bénéficiaires du RMI tout en contribuant à leur réintégration dans le monde du travail. Denise en sera la présidente jusqu’en 2016 avant d’être nommée Présidente d’honneur.

Elle est membre de beaucoup d’associations pavillaises, toujours active, présente, dynamique auprès de tous et notamment des plus démunis.

C’est une femme au grand coeur, engagée, volontaire, à l’écoute et disponible!

Toutes nos félicitations pour cette distinction amplement méritée!

 

Panneau lumineux! Des regrets?

20161025_153827_resized

 

Souvenons- nous qu’à la place de cette banderole, il y a quelques années se trouvait le panneau lumineux d’information. Celui- ci pouvait être lu par tous les automobilistes, pas tous pavillais, qui étaient arrétés aux feux tricolores mais aussi par tous les piétons de passage sur ce carrefour très fréquenté. L’information était largement diffusée.Nous nous étions étonnés de ce déplacement et l’avions regretté. Le nouvel emplacement, à proximité de la mairie, était plus judicieux nous avait- on répondu. Il faut croire que non quand on voit se développer ce type de publicité sur tout le territoire de la commune avec sans doute un coût financier associé.

 

tribune octobre

Inquiétude et mécontentement

Depuis le début de l’année scolaire, les parents des élèves utilisant le transport scolaire vers le collège expriment inquiétude et mécontentement. En effet, les enfants sont de plus en plus nombreux à utiliser ce service municipal. Parfois, près de soixante dix enfants attendent le bus à l’angle des rues de Freckenhorst et Maurice Louvrier. Or, cet endroit n’est pas du tout adapté à la situation (éclairage insuffisant, trottoir insuffisant, rue très fréquentée et empruntée par des véhicules pas toujours respectueux du code de la route quant à la vitesse…). A ce souci de sécurité, vient s’ajouter une pratique très contestable du transporteur prestataire. Il arrive que le chauffeur du premier bus attende de voir si son car est complet pour appeler un collègue en renfort pour transporter les élèves n’ayant pas pu monter dans le premier bus. Devant cette situation, certains enfants décident de partir à pied ; quant aux autres, leur retard est assuré du fait du décalage provoqué par cette pratique.

Nous proposons donc pour régler le premier point, de déplacer le point de ramassage soit devant le centre sportif de la Viardière mieux éclairé et plus sécurisant du fait de la présence du parking ou devant le Rad’O où l’espace pour l’attente des enfants pourrait offrir une meilleure sécurité

Quant au deuxième point, un rappel à l’ordre au prestataire semble nécessaire s’il n’a pas déjà été fait pour lui rappeler les règles afférentes au contrat signé avec la commune, à savoir, le passage de deux bus.

Communication plus efficace

Depuis le bulletin municipal d’Avril 2014, apparaissait sur la 1ère page le logo « Ville Internet 1@ ». Depuis le bulletin de Janvier 2016, ce logo n’apparaît plus. Perdu l’@ ou oubli, peu importe, là n’est pas l’essentiel. Nous pensons que ce mode de communication permet l’efficacité, la réactivité et dernier critère non négligeable, des économies en terme de frais postaux. Aujourd’hui les élus sont informés par courrier lettre verte ou plis déposés dans les boîtes aux lettres par le personnel communal ou, mais c’est encore très rare, par mail. Nous proposons que ce dernier mode de communication soit généralisé à toutes les convocations, ce qui évitera les loupés de plus en plus nombreux, involontaires, nous l’espérons, d’invitations reçues après les manifestations.

Rentrée scolaire

Nous regrettons la fermeture de la cinquième classe de l’école maternelle André Marie. Cette décision de l’éducation nationale a pour conséquence de surcharger les 4 classes restantes. Pavilly n’a pas eu la chance de Barentin qui a réussi à sauver sa classe, peut être aussi aidé par la mobilisation de tous les acteurs !

 

 

 

Ligne Nouvelle Paris Normandie

gare-pavilly              gare de pavilly

 

Depuis plusieurs mois, s’est créé un collectif qui s’oppose à ce projet. De quoi s’agit-il? Dans le cadre de la modernisation de la ligne Paris Le Havre, l’Etat et la SNCF prévoient la création d’un nouveau tronçon entre Rouen et Yvetot d’un coût supérieur au milliard d’euro pour un gain de temps de 5mn.

Lors du conseil municipal du 5 juillet, nous avons adopté le principe d’une motion s’opposant à ce projet dont le tracé à venir serait consommateur de terres agricoles, de nuisances sonores pour les riverains…

Toutes les communes aux alentours ont érigé des banderoles pour exprimer leur opposition au projet. Nous proposons que Pavilly, ville 1@, inscrive la motion en ligne sur son site et mobilise sa population en invitant les Pavillaises et Pavillais à la signer.