Mobilité réduite !

Mobilité réduite !

PRÉAMBULE

Trois membres de l’association Pavilly Engagement Citoyen (PEC) un dimanche ont participé à une déambulation dans le centre-ville de Pavilly.

Le but de cette opération était de recenser les éventuelles difficultés de déplacement, de manière autonome, rencontrés par les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) dans les trajets d’accès aux bâtiments des services publics.

Cette démarche, d’approche pragmatique, a été rendue possible grâce à la participation d’une personne en fauteuil motorisé. Cela nous a permis de mettre en évidence, en les validant par des essais, des points nécessitant des améliorations de cheminements dans la commune.

N’ayant pas de compétence particulière l’aspect « accessibilité aux bâtiments » n’a pas été notre priorité. Néanmoins, devant certaines évidences, nous avons relevé des difficultés.

Notre point de départ : la halle aux grains.

  • Il n’est pas possible de redescendre dans le centre ville en utilisant les trottoirs en bout des parkings place du Président d’ESNEVAL du fait de l’absence de surbaissement.IMG_4214
  • Il est possible de prendre le passage piéton en partie haute de la salle de la halle aux grains pour descendre la rue en longeant le restaurant « la croix d’or »IMG_4218
  • mais en bas de celle-ci, la pente de la rampe est trop importante pour les fauteuils non motorisés.IMG_4225
  • Le cheminement des deux côtés de la rue Jean MAILLARD et rue Aristide BRIAND est correct. Il permet l’accès à la poste, aux commerces ainsi qu’aux pharmacies et au médecin…IMG_4229
  • À la sortie du passage Colonel DAUSSY, il existe sur la droite pour rejoindre le parking, un double ressaut trop important. La descente est possible mais en aucun cas la remontée.IMG_4244
  • L’accès au cabinet médical rue du ruisseau ANQUETIL est inadapté et la rampe étroite sans garde corps dangereuse.IMG_4253
  • L’autre rampe venant de la D142 rue Adrien BEZUEL est en pente trop importante pour être utilisable sans risque.IMG_4255
  • L’accès au laboratoire d’analyse et au cabinet des Kinésithérapeutes rue Colonel DAUSSY s’effectue par un surbaissement du trottoir au droit d’un stationnement handicapé. Si celui-ci est occupé, l’accès devient délicat et le risque de heurt avec le véhicule en stationnement possible.IMG_4259
  • Le passage protégé rue Joseph BENARD est inégalement accessible car d’un coté le surbaissement n’est pas suffisant, de plus le trottoir est beaucoup trop étroit.IMG_4278
  • L’accès à la nouvelle gendarmerie rue des Frères MARTIN est impossible pour les PMR, nous n’avons pas trouvé d’accès praticable.IMG_4300
  • Il serait souhaitable de préciser par un panneau sur un endroit de la façade de la mairie que l’accès PMR est sur l’arrière de celle-ci.IMG_4329
  • Depuis la mairie il n’est pas possible d’utiliser le pont qui enjambe la rivière Austreberthe car la rampe de celui-ci côté rue Saint LAURENT est trop en pente. De plus, malgré un bâtiment accessible, l’accès du local de la Croix Rouge ainsi qu’au Centre Médico-social est délicat. En effet, l’itinéraire passe par le parking des immeubles et les passages protégés donnent sur des places de stationnement.IMG_4339
  • Le retour au point de départ par la rue Jean MAILLARD ne pose pas de problème particulier. Néanmoins le trottoir au droit de la rue de l’église, devant le fleuriste, nécessiterait quelques travaux d’améliorations.IMG_4266

Nous avons également remarqué que le chemin menant de la rue du Val de l’ESNE au Colombier ainsi que l’entrée du bâtiment ne sont pas accessibles aux PMR.

Nota : il faut admettre que les difficultés que nous avons observées dans l’utilisation d’un fauteuil électrique induisent implicitement l’impossibilité de l’usage d’un fauteuil non motorisé.

En complément, de manière générique nous avons constaté :

  • Qu’en plusieurs endroits les surbaissements de trottoir sont insuffisants voire impraticables.
  • Que les containers d’ordures ménagères gênent le passage de part leurs stockages sur les trottoirs
  • Le pourcentage de pente des rampes PMR est très disparate en référence à celui de la mairie à priori conforme à la réglementation.
  • Des cheminements sont impossibles notamment en période d’affluence du fait du stationnement anarchique des véhicules.

Conclusion et perspectives :

Les itinéraires menant aux bâtiments des différents services publics, médecin, pharmacie, boulanger… ne sont pas aisés et parfois nous avons dû trouver des itinéraires bis pour y arriver. Ces détours sont fastidieux et fatiguant surtout lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables.

Afin de palier à certaines difficultés techniques et en attendant des futurs aménagements, Il semblerait pertinent de mettre en œuvre un document, sous forme numérique et papier recensant tous les itinéraires PMR du centre ville voire de la commune.

Celui-ci permettra de préparer chez soi, de manière anticipée, l’itinéraire de son déplacement afin de l’optimiser. Il devra être mis à disposition en mairie, sur le site internet institutionnel municipal et offert à tous les nouveaux Pavillais qui sont en mobilité réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.