Transport scolaire:stratégie politique des « apolitiques »

Transport scolaire:stratégie politique des « apolitiques »

Souvenons nous!

Qui a dit que le transport scolaire du collège aurait un coût de 85 300 €? Le maire de Pavilly

Qui a dit que la participation pourrait s’élever à 130 € pour les familles concernées, montant identique à celui du département, d’ailleurs contesté en son temps? Le maire  de Pavilly

Qui a dit que ce transport provoquerait une hausse des impôts locaux de 4%  (70 € par foyer fiscal)? Le maire de Pavilly

Qui a dit que ce projet ne pourrait voir le jour qu’à l’occasion du vote du budget primitif 2013? Le maire de Pavilly

Qui a dit que beaucoup de parents se sont organisés en pratiquant le covoiturage? Le maire adjoint aux affaires scolaires

Qui a dit que de nombreux collégiens utilisent les vélos et deux roues? Le maire adjoint à la jeunesse, à la sécurité et aux sports

Toutes ces réponses ne sont pas le fruit de notre imagination mais sont consultables sur le compte rendu de la séance du conseil municipal du 21/09/12

En février 2013, lors d’une nouvelle intervention, dans le cadre des questions diverses sur ce sujet, il nous est précisé que la municipalité et le syndicat du collège ont réinterpelé le département qui maintient sa position, confirmée par un courrier en date du 25/01/13. La majorité, campée sur ses certitudes, ne se sent plus concernée par le projet.

Lors de la présentation du budget primitif le 28 Mars 2013, cette position est actée . En effet contrairement à ce qu’il préconisait le 21/09/2012, le maire nous confirme qu’aucune somme n’est prévue pour le transport scolaire au collège, d’où notre abstention.

Depuis  un courrier adressé en mai à tous les élus, les choses semblent s’accélérer. Notre intervention réitérée en présence des pétitionnaires lors du conseil du 28 Mars 2013 a-t-elle été l’élément déclencheur ? La presse locale se fait l’écho de cette évolution. Nous découvrons la volonté du maire d’entendre les familles. La pétition de 500 signatures, dénigrée en septembre 2012, a maintenant une valeur  à ses yeux. L’éloignement et le terrain accidenté apparaissent comme des contraintes d’un site qu’il a, lui même, choisi. Le maire évoque des commissions au travail alors que les convocations ne nous parviennent qu’une semaine plus tard sans document de travail.

Enfin le maire évoque une expérimentation,qui n’est pas budgétée à ce jour, de septembre à décembre 2013. Parions que celle-ci se prolongera jusqu’au moins, Avril 2014!

En conclusion, réjouissons nous que nos multiples interventions pour appuyer les demandes des parents avec qui nous collaborons, trouvent une issue favorable et qu’enfin soit évalué sérieusement le besoin réel de transport !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.